Ce que Kobaitchi raconte

10 février 2016

Un problème de "math" à résoude. Avis à tou.te.s celleux qui aiment ce genre de "divertissement"

Hey, bande de lucioles enragées !

Aujourd'hui c'est un message un peu spécial que je publie, un message à celleux qui aiment les challenges et résoudre les problèmes.
Je vous explique.

Mon appel d'il y a quelques heures sur fb n'a pas été entendu et de toutes façons, en y réfléchissant à deux fois je me rend compte que ce que j'y demandais (un logiciel capable de créer une grille de sudoku de 5 de coté au lieu de 9) aurait exactement le même problème que la méthode que j'utilise déjà (qui est juste de se faire bouillir les méninges).

Donc j'ai décidé de vous exposer clairement le problème. Avec un peu de chance quelqu'un aura la solution qui pour l'instant nous échappe (nous avons planché à trois dessus, dont un très balèze en math, mais pour l'instant on stagne).

Le problème :

  • Cinq personnes ont un carnet chacune.
  • Elles doivent s'envoyer les carnets en même temps.
  • Elles habitent loin les unes des autres et doivent utiliser la poste pour ce faire. (celleux qui suivent auront compris que je parle de mon nouveau swap)
  • Chaque carnet ne doit passer entre les mains de chacune des cinq personnes qu'une seule fois.
  • Chaque personne ne peut avoir qu'un carnet en sa possession en même temps.
  • Tout le monde doit en permanence avoir un carnet en sa possession (exceptés pendant qu'ils voyagent entre les différentes personnes, forcément).
  • Jusque là c'est simple, mais vient ensuite s'ajouter la condition que nous ne parvenons pas à faire entrer dans nos tâtonnages :
  • Chaque personne ne peut envoyer qu'une seule fois en direction de chacune des quatre autres et doit envoyer une fois à chacune.

Voilà. Si quelqu'un vient à bout de se problème je lui en serais éternellement reconnaissante !

internet help

Posté par kobaitchi à 01:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 février 2016

Soirées Divers 10 - Eau, Croatie, pigeon et newsletter, le combo qu'il tape dans ses mains quand tu lui chantes des grivoiseries

Hey, oiseaux bleus d'outretombe !

Les soirées divers de suivent et ne se ressemblent toujours pas. Entre coup de sang, de coeur et de larmes revivons ces derniers mois ensemble.

18 novembre, 23h09 : premier différent sur Postcrossing. Et je l'ai réglé en restant zen et polie... Quelle horreur... Est-ce-que je deviendrais adulte ?

22 décembre, 13h53 : Cette nuit, avant de m'endormir, je me suis rendue compte d'une chose : J'ai dis une seule fois, il y a quelques mois, abasourdie une fois de plus devant la poubelle à plastique, à ma mère "Non mais t'as vu toutes ces bouteilles en plastique en une semaine ? T'imagines ce que ça représente en un an ? Moi c'est bon, je ne vais plus acheter que des bouteilles en verre à partir de maintenant.". Et depuis, elle aussi n’achète plus que des bouteilles en verre, du moins pour l'eau, et ce même si sa première réaction a été de se plaindre du poids des dites bouteilles qu'elle devrait ramener seule des courses.
Une seule fois, un seul commentaire, plus à mon attention qu'à la sienne d'ailleurs et alors que je ne m'attendais même pas à ce qu'elle change quoi que ce soit.
Et à coté de ça on se prend la gueule deux fois par mois depuis 10 ans à cause des cadavres en décompositions dans son frigo et là rien ne change.
J'ai expliqué calmement, en m’énervant, en avançant des chiffres, en rappelant la douleur, l'horreur, l'injustice et l'inutilité de toutes ces morts mais il n'y a rien à faire.
Enfin si, de temps en temps, quand elle voit au journal un reportage sur les gentils éleveurs qui aiment leur bêtes et qui les caressent devant la caméra elle réagit, "Quelle belle bande d'hypocrites, quand même".
Mais elle ne change rien. Elle achète quand même. Elle les mange quand même.
Je ne comprends pas. Je ne comprends vraiment pas.

27 décembre, 18h28 : Bon, bon, bon... Deuxième fois que la Croatie nous passe sous le nez... Ça y est, j'ai vraiment très envie de visiter ce pays ! Vous avez gagné Neckermaan ! Et vous faites bien chier au passage.

31 décembre, 23h53 : Dernière info de l'année. J'ai reçu (encore) de super chaussettes !  Ah, qu'est-ce-que je les aime !

1 janvier, 17h09 : Le dessert d'hier était trop bon ! Pas de buche cette année mais un cheesecake improvisé 3h avant le repas. Sur base de la recette génialissime d'AntigoneXXI. Je vous le conseille carrément, ça se fait très vite, ça n'a pas besoin d'être cuit et c'est juste immensément délicieux ! (et c'est gluten free) C'était mon premier cheesecake mais certainement pas le dernier.

7 janvier, 21h52 : A force de ne côtoyer que des gens vraiment cool dans mon cercle d'amis sur internet j'en avais oublié à quel point d'autres peuvent être stupides, méchants, racistes, sexistes, homophobes, etc, de façon tout à fait naturel, à la vas y comme je te pousse, sans jamais s'en rendre compte ni se remettre en question même quand on le leur fait remarquer.
Et j'en étais venue à oublier à quel point vous êtes super...
 
Du coup je vous le dis : Vous êtes fantastiques les poto.te.s !

13 janvier, 23h21 : Hier. Courses en ville. A l'aller, une petite souris par terre. Elle ne bouge pas. On la touche. Aucune réaction. Elle est morte. Comme ça, sans lésion externe, sur le trottoir. Bizarre. Non loin un pigeon par terre. Il n’a pas l'air bien. On hésite mais on est pressé.e.s. Le magasin va fermer. On le laisse là. Et pendant une heure on s'interroge. On s'en veut. Au retour. Toujours la même position. Vit-il encore ? On le touche. Il bouge. Il respire. Mais peu. Alors on l'emporte avec nous. Il nous faut 20 minutes pour retourner à la voiture. Il fait super froid. Et aucun cabinet vétérinaire dans les environs. Alors on l’emmène avec nous. Encore. Il fait bon dans la voiture. Par rapport à dehors. Au moins n'a t-il pas froid. Première pause véto sur le chemin. Mais elle n'y connait rien en oiseau. Elle nous en conseille un autre. A une heure et demi de là. Ça fait loin. D'abord passer voir le notre. On ne sait jamais. Une demi heure après nous y sommes. L'oiseau respire toujours aussi mal. Il est ausculté rapidement. On ne peut rien pour lui. Il peut encore souffrir un jour ou deux. Puis il mourra. Alors à trois. On prend la décision qui s'impose. Et il s'endort. Une dernière fois. Dans un silence brumeux.

28 janvier, 16h52 : Je vous ai dit que la newsletter reprenait du service ? Qu'elle comportera des exclus et d'autres trucs intéressants ? La prochaine partira dans quelques jours, c'est peut-être le moment de vous inscrire si ce n'est pas encore fait. (sur la droite, en haut, vous n'avez qu'à indiquer votre mail et confirmer)

7 février, 18h39 : Elle est belle ! Mais belle ! Je ne peux pas encore vous dire qui, mais sachez le : Elle est belle ! Et jeudi nous ferons enfin connaissance officiellement.
Je ne veux pas vous en dire plus mais rassurez vous quand même, je n'ai pas acheté une femme russe du nom d'Olga sur un site honteux, et donc elle n'arrive pas du tout en Belgique ce jeudi. Arrêtez de vous faire des films !

soireesdivers10

Posté par kobaitchi à 10:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

08 février 2016

Joilules, des amours de pilules [DIY]

Hey, bande de loutres en pyjama !

C'est bientôt la St Valentin, vous avez vu ?

Ah ! La St Valentin, jour au combien attendu par les tous jeunes couples et hait par les célibataires. Et puis ignoré par une poignée de marginaux aussi, mais ne nous attardons pas sur ces derniers.
Peut-être avez vous déjà prévu de passer cette soirée au restaurant, au cinéma ou dans un love hôtel de luxe. Ou peut-être aussi que, comme beaucoup d'autres, vous n'y avez pas encore réfléchi ou commencez à vous stresser tout doucement parce que vous n'avez toujours aucune idée sur l'objet tant convoité à offrir à l'être si désiré.
Par expérience j'aurais tendance à vous conseiller de vous en tenir à la wishlist du la cher.e et tendre (ou dur.e). Mais non, ce serait trop facile. Je vais plutôt vous proposer une idée cadeau DIY relativement facile à réaliser et qui a le mérite de ne presque rien couter.... sur le coup (parce qu'après, en fonction de vous, il va falloir plus ou moins casquer).

Cette idée cadeau ce sont les Joilules.
Des petites capsules en forme de médicament que l'on achète sur Dawanda, Etsy ou Ebay (privilégiez ebay, vraiment, c'est 5 à 10 fois moins cher en général et c'est forcément là que s'approvisionnent les vendeurs Etsy).

Elles sont pleines de couleurs et c'est ça qui est vraiment chouette parce qu'on va pouvoir les mettre à profit.

Joilules by Kobaitchi (3)

Ce dont vous aurez besoin (en plus des gélules) :

  • Un bocal (pas trop grand, elles ne prennent pas beaucoup de place. Si vous voulez remplir un pot de pâte à tartiner à l’huile de palme et au sucre dont je tairais le nom vous aller vraiment devoir être très imaginatifve).
  • Un ruban découpé dans du joli papier (le mien fait 5X20cm. Prévoyez plus si vous avez plus à écrire, pour moi, avec 7 catégories + les explications c'était suffisant)
  • Un autre morceau de papier plus petit pour coller sur le bocal (3X7cm ici)
  • Un dernier morceau coupé en cercle pour couvrr le couvercle (mais vous pouvez aussi le peindre, le recouvrir de fimo ou encore le laisser tel quel)
  • Une cordelette ou un ruban
  • Un petit anneau
  • Et un tout petit peu de matériel (ciseaux, règle, colle, stylo, crayons ou marqueurs de la couleur de vos joilules, aiguille (juste pour faire un petit trou))

Joilules by Kobaitchi (2)

Commencez par choisir vos catégories. Il n'y a pas vraiment de limite tant que vous avez assez de couleurs pour les séparer.
Quelques idées de catégories (et de choses à indiquer dans ces catégories). Je vous conseille d'éventuellement les renommer de façon plus marrante ou qui vous parle davantage :

  • Choses sympa (et gratuites) à faire : Balade dans un parc, journée à la mer (si vous n'habitez pas trop loin), rando à la montagne (pareil), séance photo à deux dans un endroit sympa, matage de votre film préféré sous la couette, soirée jeux (vidéo, de société, autre), ...
  • Choses sympa (et payantes) à faire : Resto, cinéma, théâtre, opéra, nuit dans un hôtel de charme, weekend sur une plage naturiste, une journée d'accompagnement pour une activité qu'on trouve un peu barbante mais que l'autre adore, partie de paintball, de laser game, visite d'un musée, ...
  • Choses sympa (et coquine) à faire : Fessée, initiation au BDSM, soirée dans un club échangiste, autorisation de chipotage à tout instant pendant 24h, un bain à deux, une journée tou.te.s nu.e.s, soirée rôle play, lien vers une vidéo coquine perso, se filmer (puis regarder), ... ou même pour les plus audacieuxes : laisser la lumière allumée pendant l'acte !
  • Projets sur le long terme (ou au moins quelques jours) : S'inscrire à un cours ensemble (danse, cuisine, dessin, ...), trier les photos du dernier voyage, de l'année passée, etc dans un album et y écrire des souvenirs et anecdotes, se (re)mettre au sport, faire du bénévolat une fois par semaine, ...
  • Tu te rappelles ? Énumération de souvenirs (plutôt agréables, personne ne veut se souvenir de sa première grosse dispute) : Premier baiser, rencontre, mariage, naissance, adoption, voyages, événement incroyable, ...
  • Choses que j'aime : Toi, faire des câlins, manger des tartes aux noix de pécan, faire la sieste avec toi, se rouler tout.e nu.e dans l'herbe, ...
  • Bons pour : Un câlin, un resto, du cul, un cadeau, un truc dont vous ne vous occupez pas d'habitude (vaisselle, nettoyage, prepa du diner, etc), un massage, un cadeau, ...
  • Vidéos (plutôt si vous avez un smartphone et que vous pouvez imprimer un QRcode, parce que retaper une adresse youtube à la main c'est chiant) : choubi meugnonnes, marrantes, court métrages, clip musicaux, émissions sympa, épisodes d'une bonne série, ...
  • Le petit plus qui devait plaire : Le billet d'or ! Un billet vierge (et doré) que la personne qui reçoit peut remplir comme bon lui semble. (Sa joilule n'aura évidement pas une couleur à part, il faudra le cacher dans une catégorie plutôt bien fournie)


Ces idées ne sont (pour la plupart) pas celles que j'ai utilisées. Elles sont avant tout là pour vous donner de l'inspiration.
Évidemment je vous invite à ajouter des choses qui vous plaisent et vous parlent.

Une fois votre liste faite vous n'aurez plus qu'à choisir une couleur par catégorie, écrire une activité par gélule et toutes les renfermer dans un bocal.
Ce bocal vous le décorerez, soit en y apposant une étiquette, comme moi, ou avec de la peinture, des marqueurs ou ce que vous voulez.
Vous plierez votre bandelette de papier en quatre (ou plus si elle est plus longue). Vous transpercerez le coin supérieur au niveau des pliures avec l'aiguille et vous y glisserez le petit anneau que vous refermerez.
Vous glisserez cet anneau dans une cordelette et vous attacherez cette cordelette (ou ce ruban) autour du bocal.
Avant cette dernière étape vous aurez tout de même pris soin d'indiquer sur la bandelette une petite explication (comment ça marche : Tire une joilule tous les jours/toutes les semaines/quand tu veux/etc + le lexique des couleurs histoire de ne pas tirer à l'aveugle. Libre à vous d'indiquer ou non la présence (ou l'éventuelle présence) d'un ticket d'or. Mais par expérience indiquer un truc du genre "on raconte que..." ou "une légende dit qu'un ticket d'or pourrait se cacher..." rajoute du piquant, surtout quand plus de la moitié des joilules a été pêchée et qu'il n'a toujours pas été trouvé).

Pour l'avoir testé à Noël (d'où le motif pas du tout raccord avec la saison. Mais en même temps St Valentin ne veut pas obligatoirement dire cucul, kitch et petits cœurs, hem) c'est un cadeau qui plait et qui peut occuper pendant très très longtemps.

Joilules by Kobaitchi (1)

D'ailleurs c'est une idée de cadeau qui peut parfaitement être adaptée en changeant les catégories pour d'autres occasions tel qu'un anniversaire, la fête des mères, des pères, un départ à la retraite, etc, etc.  Ce n'est d'ailleurs pas totalement impossible que je le réutilise moi même dans d'autres circonstances, affaire à suivre.

Si vous vous en inspirez n'hésitez pas à laisser un commentaire, vos impressions, celles de la personne qui l'a reçu, des photos ou ce que vous voulez, ça fait toujours super plaisir. 
Et sinon vous avez prévu quoi pour la St Valentin ? 
Pour nous ce sera certainement... rien du tout. Les restos sont souvent plein ce soir là et on risque d'y être servit moins bien que d'habitude, en plus il y a du monde partout... Quitte à  prévoir un truc autant choisir un autre jour pour le faire. Vous n'êtes pas d'accord ?

05 février 2016

Insolente Veggie, une végétalienne très très méchante - Rosa B

insolente veggie rosa BIl en dit quoi le résumé ? L'album reprend des dessins qui ont fait le succès du blog Insolente Veggie et propose aussi de nombreux inédits. L'auteure aborde avec humour et esprit militant ce qui fait le quotidien des végétariens, des végétaliens et des vegans aujourd'hui : - végétarisme, végétalisme, véganisme, - écologie, - carnisme, spécisme, antispécisme, - lait, oeufs, - viande, élevage, abattage, - corridas, cirque, chasse, zoos, - vivisection...

Et moi, j'en pense quoi ?Insolente Veggie c'est d’abord un blog (à découvrir ici). Mais depuis peu c'est également un livre (à se procurer, ben heu, un peu partout, démerdez vous. Moi je j'ai acheté dans mon épicerie végane parce que je soutiens ce projet à fond et que tout ce que je peux acheter la bas je l'y achète mais vous le trouverez normalement sans problème à la Fnac ou sur Amazon et si vous préférez soutenir les petits commerces demandez à votre libraire de le commander, je suis sur qu'iel en sera ravi.e. Mais je m'égare...).
Comme l'auteure l'explique elle même dans les premières pages elle ne pensait pas réunir un jour ses histoires "mal dessinées" dans un recueil nécessitant l’abatage d'arbres pour être imprimé. Du coup c'est sur papier recyclé (mais de qualité nickel, hein !) que ce projet a vu le jour. Et c'est très bien comme ça.

Les dessins sont simples, on pourrait dire très "journalistiques". Ils vont à l'essentiel et réussissent en peu de traits à exprimer une pléthore de sentiments.
C'est le genre de livre qu'il faut mettre dans les mains de tout.e. un.e chacun.e. Je pense qu'on peut avoir des révélations en lisant certains strips, qu'on peut comprendre certaines choses qui semblaient un peu nébuleuses. Ça peut aussi donner envie de s’intéresser d'avantage au véganisme et aux animaux (mais aussi, pourquoi pas, à l'écologie ou à sa propre santé même si ce n'est abordé que très superficiellement).

C'est parfois très drôle, souvent impertinent et toujours très juste.
C'est vraiment, vraiment, à lire.
Et ce que j'avais dit pour les Notes de Boulet je le répète ici, il s'agit de l'adaptation d'un blog, (presque) toutes les planches sont donc disponibles gratuitement et légalement en ligne ! Même si votre budget livres ou divertissement est limité vous avez la possibilité d’accéder au travail d'IV gratuitement d'où que vous soyez et ce serait vraiment dommage de vous en priver.

Son blog
Sa page FB

Point positifs : BD pleine d'autodérision qui n'agresse personne (malgré son titre). C'est intelligent et juste.
Points négatifs : Le style de dessins un peu "presse" peut rebuter au premier abord
Nombres de tomes : 1 actuellement

Ce livre s'inscrit dans le défi lecture 2016 pour la catégorie 27, un livre de ma Wish List (liste d'envie).

def LEC 2016

03 février 2016

Notes T10 Le Pixel Quantique - Boulet

boulet notes 10Il en dit quoi le résumé ? Y a-t-il une vie après la mort ? Y a-t-il un Dieu ? Quelque chose après ? Ou sommes-nous juste une succession de phénomènes physiques régis par les lois de la physique, aussi dérisoires qu'un lichen accroché à son rocher ? Boulet nous guide sur le chemin de la connaissance avec son humour habituel.

Et moi, j'en pense quoi ? Pas forcément mon recueil préféré (même si je l'ai beaucoup aimé quand même) mais probablement parce que les histoires dedans sont encore fraîches dans ma tête vu que les notes ont enfin rattrapé le blog. Beaucoup de questions existentielles dans ce volumes et comme toujours avec Boulet des réponses qui ne déçoivent pas. L'histoire des 24h de la BD en bonus est une de mes préférées. J'aime la façon dont l’auteur donne vie à ses personnages, la façon dont il les rend si réels et fantastique à la fois. Pour moi la série des Notes fait partie des classiques de notre époque, si vous ne connaissez pas il est grand temps de vous y mettre (et si votre budget bouquins est trop serré vous pouvez vous faire l’intégrale (à l'exception des pages inédites) gratuitement et légalement sur son blog, ne vous en privez pas, ce serait dommage).
Le petit plus sympa : Le super sac offert aux premier.e.s acheteureuses (j'ai eu le dernier dispo dans ma librairie ! Pfiouu !)

Son blog
Sa page FB
Sa page Twitter

Point positifs : Du Boulet comme on l'aime, qui explique, digresse, fait réfléchir et rire en même temps
Points négatifs : Si vous ne l'avez pas acheté dans les deux jours ayant suivit sa sortie vous n'aurez très probablement pas le sac cadeau avec...
Nombres de tomes : 10 déjà parus. Peuvent se lire indépendemment les uns des autres.

boulet (8)



02 février 2016

Tag Liebster, le dernier des derniers

Hey tas de poules en massepains rose !

J'ai été re-taguée.
Et plutôt deux fois qu'une.
Par Priscilia et Frei dont on va découvrir les questions d'ici quelques lignes. 

Il s'agit une fois encore du Liebster Award (serait-ce le seul tag qui continue à tourner ?). Je vous rappelle brièvement les règles :
- Répondre à 11 questions
- Dire 11 choses sur soi
- Poser 11 nouvelles questions
- Et taguer 11 blogueu.r/se.s pas trop connus (en les prévenant).

AH8D-a2TvINRIZHm6WIGZoKz7Ro

Donc, on commence avec les questions de Priscilia :

  1. Donne nous un de tes secrets (en bricolage, cuisine, couture...) Heu, je sais pas trop. Je n'ai jamais eu autant de compliments à propos de mes pâtisseries que depuis que je les fais sans œufs ni lait. Donc si vous voulez être complimenté.e vous aussi vous savez ce qu'il vous reste à faire.
  2. Quel est ton gros mot préféré ? P'tite bite, je crois. En opposition à petit con. Je suis incapable (non, en fait j'en ai juste pas envie) de virer les insultes et gros mots sexiste de mon vocabulaire. Je m'arrange donc juste pour maintenir un quotas de 50/50. Ça me donne bonne conscience. (Non, en fait c'est pas 100% vrai mais les gens semblent plus choqués par un Petite Bite que par un Gros Con, c'est donc beaucoup plus marrant.)
  3. Qu'est-ce que tu n'aimes vraiment pas faire ? Me lever avant 10h ? Téléphoner ? Me prendre le chou avec ma famille parce qu'elle est incapable d'éprouver un peu de compassion ? C'est dur de choisir...
  4. Sur quel acteur fantasmes-tu ? Heuuu, un type réel tu veux dire ? Oula... Je ne vois pas. Là, comme ça, je dirais les persos de 19 days. Ou Sherlock et John aussi. Mais c'est même pas des vrais fantasmes d'abord, vu que je ne suis pas dedans... Attends, c'est normal de faire ça, hein ?
  5. Quelle est ton émission/série préférée ? Sherlock BBC. Mais de nouveaux épisodes ne seraient VRAIMENT pas du luxe. D'ailleurs vous avez vu le spécial Noël sorti au début du mois de janvier ? Non, mais je veux dire : VOUS AVEZ VU LE SPÉCIAL NOËL, BORDEL !? VOUS L'AVEZ VU, HEIN ??
  6. Et celle que vraiment vraiment, tu ne peux pas voir sans t'hérisser les poils ?! Aucune idée. J'ai pas la télé du coup tout ce que je regarde ce sont des séries que j'ai choisies et par conséquent si elles me broutent je ferme simplement la fenêtre.
  7. Quel surnom donnes-tu à ton Chéri (à ton chat/chien/poisson rouge si tu n'as pas la chance d'avoir un barbu à la maison) ?
    Pour Sieu K vous le savez déjà. Même s'il n'est pas barbu.
    Note pour moi même : Si j'avais une copine l'une de nous devrait-elle obligatoirement être barbue ? Arg.
    Du coup pour Touille : Touillon, Boudin, Crevette, Petit Lapin, Croquette, Touillonnade, Touillerie, Hitoneau, M'Hito, Hitorpille,  ... On est pas toujours très gentil.le, je crois.
  8. Et quel est ton surnom à toi ? celui que te donne le Chéwi ? et celui de la famille, celui dont tu as honte quoi !
    De Sieu K : Il n'y en a pas vraiment de récurant, on utilise plutôt des surnoms non-sens, genre le premier mot auquel on pense.
    De la famille : Il n'y en a pas
  9. Tu trouves pas que l'hiver, c'est n'importe nawak en ce moment ?! Toutafé.
  10. Tu préfères avoir la grippe toute ta vie ou, à vie, tu as 30 canards qui te suivent partout ?! 30 canards ! Sans hésitation. C'est mignons les canards. C'est sympa les canards. Ça fait coin-coin les canards. Alors que j'ai mal à la tête que je suis malade. Je suis chiante quand je suis malade. J'ai envie de mourir quand je suis malade... Je veux les canards ! Y a pas photos.
  11. Tu préfères avoir de la barbe à papa en guise de cheveux ou des jambes en mousse ? Non mais en vrai !! Je vais dire la barbe à papa. J'aurais toujours mon casse croute sur moi comme ça.


Viennent ensuite celles de Frei :

  1. Un peu de bonheur dans ce début d'année un peu craignos, raconte-nous le dernier moment joyeux/rigolo que tu as vécu. Pour mon anniv (il y a une semaine) j'ai pu réserver un truc que je veux depuis des années. Mais je vous en parlerais peut-être plus tard.
  2. Comment en es-tu venu à bloguer ? Je voulais juste montrer les trucs que je faisais. Le blog du début n'était vraiment pas très intéressant (pour peu qu'il le soit davantage maintenant). Il a muté pas mal de fois avant d'arriver à la forme qu'il a aujourd'hui et il n'est pas insensé de se dire qu'il évoluera encore.
  3. Livre neuf ou livre d'occasion ou les deux ? Pourquoi ? Les deux. Je n'ai rien contre les livres en occas et j'en achète souvent dans les foires ou brocantes spécialisées mais j’achète aussi pas mal de neuf pour la simple raison que je ne trouve pas en occas une grande partie des bouquins que je veux vraiment. Du coup ceux achetés en seconde main sont souvent ceux qui ne font pas forcément partie de mes envies principales.
  4. Est-ce que tu as des petits rituels de lecture ? Pas vraiment. Je prends quelques notes parfois, surtout pour relever les trucs qui m’énervent ou qui ne vont pas. Si je fini un livre sans avoir écrit un seul mot à son sujet ça veut dire que je l'ai aimé (et que j'aurais du mal à écrire un article dessus)
  5. Tu penses quoi de l'auto-édition ? Il y a beaucoup de n'importe quoi dedans mais j'y ai aussi trouvé de vraies petites perles.
    C'est un peu triste mais j'ai l'impression que la qualité du produit final en auto-édition dépendra en (grosse ?) partie de la raison pour laquelle l'auteur.e a choisi  cette façon de diffuser son bouquin. Si c'est après avoir pesé le pour et le contre et décidé en son âme et conscience que l'édition tradi ne lui convient pas : Ça peut le faire. Si en revanche il a été refusé de partout et ne s'est pas remis en question, n'a pas retravaillé son texte : Eerk, ça risque de puer un peu du cul.
  6. Ta citation favorite ?
    - M'accompagnerez-vous cette nuit?
    - Quand voudrez, où vous voudrez.
    (Sherlock Holmes - La maison vide)
  7. Le livre qui t'inspire le plus ? Je ne sais pas trop. Il y en a eu tellement que je trouve ça injuste pour les autres si j'en choisi un. Du coup ça pourrait être Fight Girl, Rure ou même le château de Hurle. Je ne sais pas.
  8. Le dernier film que tu as été voir au cinéma ? Star Wars 7
  9. Ta musique du moment ? Dernièrement je me suis fait une petite cure de The Pillows. Ça faisait longtemps.
  10. Livre de poche ou grand format ? Je dirais plutôt poche à cause du prix. Mais si je lisais en VO j'aurais probablement envie de dire grand format à cause de leurs couvertures super trop bien !
  11. Pour finir, le truc que tu pourrais manger/grignoter jusqu'à la fin de tes jours ? Des bananes !


On enchaine avec les 11 trucs sur moi :

  1. Je n'ai rien à branler de Star Wars.
  2. A un tel point que je me suis spoilée volontairement le nouveau film tellement il me laisse de marbre.
  3. Cela dit j'ai quand même été le voir.
  4. Et on ne peut pas dire que je me sois ennuyée.
  5. Mais ça n'en était pas loin à certains moments.
  6. Je pense commencer à vous parler hypnose cette année (enfin, j'ai déjà dit ça l'an passé mais bon).
  7. J'aime marcher pieds nus dans les vagues.
  8. J'ai eu un score de merde à un test de quotient empathique/autistique, ce qui m'a fait me demander si je ne serais pas un peu une sociopathe (ou autre).
  9. Mais finalement je m'en suis remise et au fond je m'en tape.
  10. Néanmoins il y a quand même des jours où je me sens en tel décalage avec les gens que j'aimerais savoir.
  11. Au moins une de ces onze affirmations est en fait un odieux mensonge (Mais la (les ?) quelle.s ? Ahaah !).


Mes questions :

  1. Que faudrait-il t'offrir pour qu'en échange tu acceptes d'abandonner toute technologie pendant, disons, un an ?
  2. Ta dernière lecture c'était quoi ?
  3. Ton souvenir le plus ancien remonte à quel age ?
  4. Qu'aimes-tu particulièrement faire le weekend ?
  5. Ou passeras-tu tes prochaines vacances ?
  6. Une histoire de fantôme ou un peu surnaturelle (de préférence de première main) à raconter ?
  7. Un blog ou une chaine youtube super cool à partager ?
  8. Le film que tu attends avec impatience ?
  9. Plutôt ordonné.e ou bordélique ?
  10. Une chose que tu aimerais voir ou faire avant de mourir ?
  11. Généralement tu blogues d'où ?



Et enfin les nominations :

Je pense que c'est la dernière fois que je réponds au tag Liebster parce que même s'il s'agit à chaque fois de nouvelles questions ça devient quand même un peu répétitif (les 11 trucs sur moi par exemple, je ne sais plus quoi vous dire qui ne soit ni trop personnel ni totalement inintéressant). Donc si vous voulez me taguer allez y, franchement, mais plus avec le liebster, faisons un peu tourner d'autres trucs, je suis sur qu'il doit en rester (mais il va peut-être falloir les déterrer).

Posté par kobaitchi à 12:34 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

01 février 2016

J'ai lu quoi en janvier - 1 mois 1000 pages

Hey tas d'edredons en lègos !
Joyeux 1er février!
Quoi ? Ça ne se fête pas ? Bon, tant pis, passons à autre chose alors.

Mais qui dit nouveaux mois dit nouvelle récap 1 mois 1000 pages. Ça j'en suis sur.
Ai-je lu autant que je l'avais prévu ? C'est ce qu'on va voir.

Manga :
Assassination classroom t7 (208p) : Un tome plutôt pas mal. Koro Sensei se trouve enfin en réelle difficulté, c'est intéressant à voir.
L'attaque des titans t14 (192p)  : Je crois que j'ai trouvé mon tome préféré ! Encore une fois il n'y a pas le moindre titan dans ces pages mais cette fois l'histoire avance vraiment. Entre révélations et trahisons un vrai scénario se met en place.
Le détail qui fait plaisir : L'auteur signe ici la couverture que je trouve la plus agréable à regarder.
Prunus girl t3, 4, 5 et 6 (178, 180, 194, 192p): Avis à venir sur toute la série d'ici peu (j’espère)
L'arcane de l'aube t7 (192p) : Ce tome a été en rupture chez les libraires pendant presque un an du coup j'étais très contente de le voir enfin sur les étagères de ma librairie favorite cette semaine ! L'histoire est de plus en plus captivante même si certains détails semblent un peu confus. Un peu déçue de la réaction de Loki a un certain moment mais en même temps curieuse de découvrir le secret qu'il cache. Un très bon volume dans l'ensemble donc. Par contre évitez de lire le résumé officiel, il spoile l’entièreté de ce tome...
Lady boys VS yakuzas t1 (208p) : Hmm, avis à venir.
Black butler t18 (192p) : La résolution de l'histoire qui dure depuis 10 000 tomes, enfin ! Pas franchement terrible en plus. Suivie de quelques gags légers et de la nouvelle enquête qui se met en place, où il est question de sorcières et de loups garous... Ça semble mieux parti que l’enquête sur le Collège Weston mais en même temps il serait assez difficile de faire pire. Cette série devrait vraiment se clôturer dans pas trop longtemps, surtout que ça fait un moment maintenant qu'on a totalement perdu de vue les enjeux du départ et que l'on passe d'une enquête à l'autre sans qu'il n'y ait vraiment de sens à cela, de plus la qualité varie fortement de l'une à l'autre, la disparition de Derek n'étant pas la première enquête à m’ennuyer profondément. Il y a un moment où il faut savoir s’arrêter.
La Divine Comédie t1 (258p) : Chronique dispo ici
Fight girl t19 et 20 (224, 224p) : Chronique dispo ici.
Choubi-Choubi mon chat tout petit t1 (160p) : Le nouveau manga de l'auteur de Chi. C'est mignon mais moins addictif que Chi. Pas vraiment d'histoire qui se suit jusque là mais plusieurs histoires indépendantes. J'ai adoré la petite mamie, pour moi c'est plus elle la véritable héroïne de ce manga que Choubi-Choubi.

BD :
Bichon t1 et 2 (48, 48p) : Relecture. Avis dispo ici.
Kid Paddle t8 et 11 (48, 48p) : Le tome où max apparait pour la première fois (8). Sinon, à part ça les gags restent du même acabit que d'habitude, celleux qui aiment déjà continueront et celleux qui ne sont pas fan ne le deviendront certainement pas.
Profession esclave (47p) : Ouuuuh que c'est mauvais. C'est kitschisime, on dirait une parodie. Mais sans le coté drôle...
Notes t10 (200p) : Avis dispo ici.
Starfighter chap1 (47p) :  C'est un peu tôt pour me prononcer. J'ai l'impression que ça va un peu vite et que les personnages ne réagissent pas de manière hyper logique mais en même temps c'est un yaoi du coup c'est un peu ce que beaucoup attendent dans ce genre de lecture... Je vais lire les autres chapitres avant de me prononcer. (Lecture en ligne gratuite en légale ici (en anglais))

Romans :
Sherlock : (trois nouvelles : L'aventure du détective agonisant (54p), La disparition de Lady Frances Carfax (67p) et L'aventure du cercle rouge (66p)) : Je ferais une grosse récap Sherlock un jour, mais je ne sais pas encore quand.
Gel Mortel (356p) : Avis dispo ici.
Les braises de la colère (87p sur 496): Avis à venir

Albums :
Sous la pluie (24p) : Avis à venir.

Ce qui nous fait 3742 pages. Sur une prévsion de 3000. Voilà ce qui s'appelle une réussite. Je découvre chaque mois en faisant la récap si j'ai réussi ou non à atteindre mon objectif vu que je ne compte pas mes pages au fur et à mesure de mes lectures. Souvent je n'ai aucune idée de si j'y suis arrivée ou non mais cette fois je dois dire que je n'avais pas trop de doute, je suis contente de ne pas m'être plantée.
Je vais la jouer moins gourmande en février, c'est un plus petit mois aussi,  et tabler sur 2000 pages.

Mes prévisions pour les 29 jours à venir ;
Finir les braises de la colère (Christophe Trouslard)
Le livreur (Marie-Sophie Kesteman), en LC
Sois heureux ou meurs en essayant (Yo-one)
Soul eater t1 (Atsushi Ohkubo), que j'ai emprunté depuis 15 jours et pas encore commencé...

lectJANV2016

Si vous en avez envie pourquoi ne pas venir nous rejoindre sur le groupe 1 mois 1000 pages ?

Posté par kobaitchi à 04:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

31 janvier 2016

La Divine Comédie - Go Nagai

la divine comedie t1Il en dit quoi le résumé ? Issu de l’œuvre de Dante, la divine comédie nous entraîne à travers l'enfer, le purgatoire et le paradis jusqu'au bout du voyage qu'est la trinité. Basé sur les travaux du peintre Gustave Doré qui avait créé un univers unique pour l'adaptation du livre en opéra au XIXe siècle, Go, Nagai nous livre une vision personnelle et percutante de ce chef-d’œuvre italien devenu une référence absolue dans son pays d'origine

Et moi, j'en pense quoi ? Alors, déjà les dessins sont assez particulier, très (très) old school. On aime ou on déteste, je crois. Et perso j'ai trouvé ça très très laid. Voilà, c'est dit.
En ce qui concerne l'histoire, j'avoue ne pas avoir lu La Divine Comédie, la vraie. Plusieurs fois j'ai eu envie de commencer mais je n'ai finalement jamais ne serait-ce que parcouru la première page, du coup je ne peux pas vraiment faire de comparaison. Cela dit ça a du être fortement condensé vu que l’intégrale de cette adaptation tien en trois petits tomes.
Au bout de ce premier nous avons visité les six premiers cercles de l'enfer avec Dante. Nous avons vu qu'il avait parfois un peu de mal à s'acquitter de sa mission, qui est de voir les atrocités de l'enfer et de les retranscrire pour ses contemporains, et que la vision de tous ces corps damnés pour l'éternité l'avait un peu retourné. Malgré cela il ne se passe pas grand chose, il suit docilement Virgile, son guide, lui pose parfois quelques questions et le met de temps en temps en colère par sa prétendue couardise.

Les traits sont épais, les visages déformés, l’ambiance est lourde, pesante, moite.
Ce qui est plutôt un bon point vu que l'enfer n'est pas censé être représenté de manière spécialement sexy mais ça donne à l'ensemble un coté pas super attrayant.

Malgré ça je n'ai pas vraiment accroché. J'attendais beaucoup de ce titre, je ne sais même pas pourquoi en fait, et j'ai été un peu déçue.
J'ai tout de même envie de connaitre la suite (parce que je n'aime pas les histoires inachevées) mais plutôt en l'empruntant qu'en l'achetant car ce n'est clairement pas un manga que j'aurais envie de relire plusieurs fois.

Point fort :  Adaptation accessible à tou.te.s d'une œuvre qui à la base ne l'est pas forcément.
Points faibles : Un style très vieux et pas franchement joli par rapport à ce qui se fait en matière de manga à l'heure actuelle.
Nombres de tomes : Série terminée en 3 tomes.

Ce livre s'inscrit dans le défi lecture 2016 pour la catégorie 48, un livre qui parle de l'enfer.

def LEC 2016

30 janvier 2016

Challenge des 100 livres préférés des blogeurses

Hey bande de cookies aux épinards !

Et si on se lançait dans un deuxième challenge ?
Oui, je suis barge.
Mais c'est pas grave.
Celui ci n'est pas limité dans le temps, je ne me mettrais donc pas trop la pression (même si je ne pense pas que je le ferais pour l'autre non plus mais soit).
Je le fait surtout parce qu'il y a plusieurs titres dedans qui me parlent.
Eh oui, c'est le challenge des 100 livres préférés des blogeurses organisé par Palace of books.

J'en ai déjà lu plusieurs, ce qui me permet de ne pas commencer à zéro.
Et comme pour le défi lecture 2016 je reprendrais cet article à mesure que j'avancerais dedans.

100livresfav 1

Assez de blabla, je vous dévoile la liste.

En gras ceux que j'ai lu.
En mauve ceux qui sont dans ma PAL (pile à lire).
En rouge ceux qui sont dans ma wishlist (parfois depuis longtemps).

    1) Harry Potter de J.K.Rowling  
    2) Hunger Games de Suzanne Collins
    3) Orgueil et Préjugés de Jane Austen
    4) Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers de Benjamin Alire Saenz
    5) Gardiens des cités perdues de Shannon Messenger
    6) Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell
    7) Le monde de Charlie de Stephen Chbosky
    8) Les 3 mousquetaires d’Alexandre Dumas
    9) Les Liaisons Dangereuses, de Choderlos de Laclos
    10) A comme aujourd'hui de David Levithan
    11) A la croisée des mondes de Philipp Pullman
    12) Nos faces cachées d'Amy Harmon
    13) Les piliers de la terre de Ken Follet
    14) Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire de Lemony Snicket
    15) Les étoiles de Noss Head de Sophie Jomain
    16) Le Livre Perdu des Sortilèges de Deborah Harkness
    17) La Quête d'Ewilan de Pierre Bottero
    18) The Book of Ivy de Amy Engel
    19) Si je reste de Gayle Forman
    20) 10 petit nègres d'Agatha Christie
    21) Le journal d'Anne Frank d’Anne Frank
    22) Les Bannis et les Proscrits de James Clemens
    23) Jane Eyre de Charlotte Brontë (il est même déjà commencé)
    24) Méto d’Yves Grevet
    25) Le Seigneur des Anneaux de J.R.R Tolkien
    26) Le petit prince de Saint Exupéry
    27) Le parfum de Patrick Suskind
    28) L’épreuve de James Dashner
    29) Elle s'appelait Sarah de Tatiana de Rosnay
    30) Les âmes vagabondes de Stephenie Meyer
    31) Gone de Michael Grant
    32) Fils des brumes de Brandon Sanderson
    33) Geisha d'Arthur Golden
    34) L'assassin royal de Robin Hobb
    35) Les misérables de Victor Hugo
    36) L’écume des jours de Boris Vian
    37) Fablehaven de Brandon Mull
    38) Revanche de Cat Clarke
    39) Percy Jackson de Rick Riordan                                              
    40) Oscar et la Dame Rose d'Éric-Emmanuel Schmitt             
    41) CA de Stephen King                                                                
    42) H2G2 de Douglas Adams  (vous avez vu sa position ? Si ça ce n'est pas un signe...)                                                    
    43) Cinquantes nuances de Grey de E.L. James
    44) Chasseuse de la nuit de Jeaniene Frost                              
    45) La Ligne Verte de Stephen King                                            
    46) Tobie Lolness de Timothée de Fombelle
    47) L'étranger d’Albert Camus
    48) Charley Davidson de Darynda Jones                                   
    49) Les chroniques lunaires de Merissa Meyer                       
    50) Les fourmis de Bernard Werber                                          
    51) Nos étoiles contraires de John Green                               
    52) Fedeylins de Nadia Coste               
    53) Croc-Blanc de Jack London
    54) Persuasion de Jane Austen
    55) Outlander de Diana Gabaldon
    56) Le livre des étoiles Erik L'homme
    57) Le Horla de Guy de Maupassant
    58) La couleur des sentiments de Kathryn Stockett
    59) Contes des Royaumes de Sarah Pinborough
    60) Fahrenheit 451 de Ray Bradbury
    61) Roméo et Juliette de William Shakespeare
    62) Le monde de Narnia de C. S. Lewis
    63) Rose Morte de Céline Landressie
    64) Simetierre de Stephen King
    65) La sélection de Kiera Cass
    66) Gatsby le magnifique de Francis Scott Fitzgerald
    67) Divergente Veronica Roth
    68) Le passeur de Lois Lowry
    69) Nous n'irons plus au bois de Mary Higgins Clark
    70) Ensemble c'est tout d'Anna Gavalda
    71) Demain j'arrête ! de Gilles Legardinier
    72) Eleanor & Park de Rainbow Rowell
    73) Cosmétique de l'ennemi d’'Amélie Nothomb
    74) On achève bien les chevaux d'Horace Mac Coy
    75) Souvenirs d’enfance de Marcel Pagnol
    76) The Mortal Instruments de Cassandra Clare
    77) 1984 de George Orwell
    78) Twilight de Stephenie Meyer
    79) Autre-Monde de Maxime Chattam
    80) Ne le dis pas à maman de Toni Maguire
    81) L'Epouvanteur de Joseph Delaney
    82) A kiss in the dark de Cat Clarke
    83) Multiversum de Leonardo Patrigiani
    84) L'épée de vérité de Terry Goodking
    85) Night School de CJ Daugherty
    86) Phobos de Victor Dixen
    87) Le chaos en marche de Patrick Ness
    88) Haut Royaume de Pierre Pevel
    89) Kafta sur le rivage de Haruki Murakami
    90) Kushiel de Jacqueline Carey
    91) La Dernière Terre de Magali Villeneuve
    92) La Mécanique du Coeur de Mathias Malzieu
    93) 3096 jours de Natascha Kampusch
    94) Oraison de Samantha Bailly
    95) La Symphonie des Abysses de Carina Rozenfeld
    96) Le vieil Homme et la mer de Ernest Hemingway
    97) Les dames du lac de Marion Zimmer Bradley
    98) Le Cycle d'Alamänder d'Alexis Flamand
    99) Juste avant le bonheur d'Agnès Ledig
    100) Corps et âmes de Franck Conroy

    Bonus 101) L'Histoire de Pi, de Yann Martel

Bon, sans rien faire j'en ai déjà 15 et j'ai passé le premier palier (10 livres). Je vais donc tranquillement me diriger vers le second (20 livres). Mais pas sur que j'arriverais au troisième un jour (50 livres). Encore moins au dernier (100 livres) vu que je ne lirais que ceux qui m'interessent.
Sachant que les livres qui me font le plus envie sont : Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers, Le monde de Charlie, L'histoire de Pi. Et que j'ai commencé Jane Eyre (sans être sur de le terminer un jour...).

Je me demande si je ne me lance pas dans un peu trop de trucs cette année... On le verra rapidement.
Vous aviez voté, vous ? Pour quels livres ? Ils ont été repris dans les 100 ?

Posté par kobaitchi à 18:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

28 janvier 2016

Psyche Industry - Christophe Berthy

psyche industryIl en dit quoi le résumé ? Un thriller envoutant au rythme effréné...
Sa femme est morte dans des conditions tragiques.
Et pourtant... il la croise en plein Chicago...
Le coéquipier de Nathanaël lui dit qu'il perd la raison.
Flic à la dérive depuis le décès d'Emily, l'alcool est effectivement devenu son unique refuge.
Emily est elle réellement en vie ?
Ou n'est-ce que le résultat de ses délires éthyliques ?
Tandis que les doutes l'assaillent, les preuves s'accumulent... mais son enquête gêne visiblement en haut lieu...
Accusé d'enlèvement et de meurtre par le Président d'une multinationale sans scrupule, Nathanaël n'a plus le choix : il doit prendre la fuite avec elle et découvrir la vérité.
La science aurait-elle trouvé le moyen de défier la mort ?

Et moi, j'en pense quoi ? Au vu des critiques disponibles sur Amazon ce titre pouvait faire envie. Et pourtant, en relisant les notes prises durant ma lecture je me demande si nous avons bien eu la même aventure dans les mains.
L'histoire de départ a ce qu'il faut pour être intéressante, un univers plus ou moins étendu, une mort mystérieuse, un poil de SF, une sorte de road trip contre la montre... Mais elle souffre surtout de pas mal de problèmes ; lenteur, description de choses sans intérêt, quelques illogismes et surtout, surtout, un sexisme constant.
Du début à la fin le personnage féminin principal va nous être amené comme une bombasse pas très fut-fut et incapable de prendre une seule bonne décision. Elle n'évoluera pas beaucoup en cours de route, se cantonnant presque toujours à son rôle de faire valoir.
Ce ne serait pas encore un trop gros problème (enfin, on se comprend) si les autres personnages féminins relevaient un peu le niveau mais... ce n'est pas franchement le cas. Elles sont toutes plus greluches et stupides les unes que les autres.
Hélas, ce n'est pas encore tout, au fil des pages nous allons croiser pas mal de personnages "importants", des chefs d'entreprises, des docteurs, des policiers, ... Tous, sans la moindre foutue exception, seront des hommes. Et blancs de surcroit. A coté de ça nous allons aussi passer un peu de temps auprès du "petit personnel" tel que des serveuses, femmes de ménages ou réceptionnistes. Et là en revanche il ne s'agira que de femmes. Vous commencez à le voir le problème ? Elles seront au mieux un peu nunuches voire totalement incompétentes.
Enfin non, je suis de mauvaise foi, il y a une exception dans chacune des deux catégories, un "simple" infirmier (dans le sens où il n'est que infirmier et non docteur, rôle généralement laissé aux femmes) et une femme forte, intelligente, dangereuse, maline. Et toute habillée de cuir, sexy et en talons hauts, parce que quitte à en faire un stéréotype pourquoi ne pas aller jusqu'au bout ?

Sincèrement je ne pense pas que ça ai été fait exprès (il y a donc encore de l’espoir) mais le problème n'en reste pas moins le même, ce roman est sexiste à en crever et je vais tacher de vous expliquer pourquoi.

Un moment m'a particulièrement fait bondir, il apparait vers la fin du bouquin. J'avais déjà collé mentalement une étiquette en forme de bite en érection avec une couronne sur le gland sur la couverture depuis longtemps mais là je n'ai pas pu faire autrement que m'arracher un doigt pour avoir un truc à ronger alors que ces lignes défilaient devant mes yeux. Nath et Angela discutent avec un homme (qui se veut) très lourd et misogyne, qui fait des allusions salaces et qui complimente Nathanaël sur sa magnifique voiture de sport. Ce à quoi le jeune homme rétorque "Ah mais elle n'est pas à moi, c'est la voiture de madame".
Clin d’œil appuyé en direction de cette dernière qui prend les clefs et qui conduit la bagnole sur les 200 mètres qui les séparent de l'endroit où ils doivent se rendre.
Mais bordel de poils de cul !
A cet instant ça fait des pages et des pages que le héro se plaint d'être mort crevé parce qu'il conduit depuis des heures et des milliers de kilomètres, il a eu vachement du mal à contrôler la voiture quand iels sont monté.e.s dedans pour la première fois (il n’a même pas su la démarrer, enfin !! C'est elle qui a du le faire depuis le siège passager.) alors que pourtant iels étaient censé.e.s se casser vite et bien à ce moment puisqu'iels étaient poursuivi.e.s par un putain de mafieux, et pas une seule fois Angela n'a prit le volant au cours de leur périple. J'en étais venue à me dire qu'elle n'avait tout simplement pas le permis (ça se peut). Sinon, franchement, pourquoi n'ont t'iels pas partagé les kilomètres dés le départ ? C'est con, hein ?! Mais qu'est-ce-que cette page montre à ce moment là ? Elle montre que pour l'auteur une femme ne sait pas conduire une voiture de sport, simplement. Ou qu'elle n’a pas à le faire. Ou que quand un homme et une femme sont dans une voiture c'est toujours l'homme qui conduit. Ou qu'il n’a juste pas pensé qu'il pouvait les faire alterner parce qu'au moins une des raisons précédentes devait être bien installée dans sa vision des choses.
Sauf que les femmes l'auteur il les aime, et même qu'il leur veut du bien. Du coup si on remettait ce connard de personnage sexiste à sa place ? Sauf qu'il le fait d'une façon paternaliste qui donne la gerbe. Angela n’a pas prit une seule décision depuis le début, elle s'est laissée diriger sans avoir l'air dérangée par cela (et ça pourrait être dans son caractère, tout les persos féminins n'ont pas non plus besoin d'être forts et intéressants. Du moment qu'il y en ai quand même quelques uns qui le soient, hmm) mais là subitement ça la dérange. Et ça ça ne colle pas. Quand elle a commencé à grincer des dents aux allusions du lourdingue j'avais juste envie de lui crier dans les oreilles "Et quoi ? Il ne fait rien de plus que ce que ton prince Charmant fait depuis 300 pages. Pourquoi ça te dérange maintenant et pas avant ? Parce que Nath est beau alors que l'autre est gros et laid ?" Mais bon, ça la dérange, ok, pourquoi pas, elle pourrait donc se sortir les doigts du cul et répondre un truc mais... En fait non, c'est Nath qui vient à sa rescousse. Parce qu'elle n'est qu'une pauvre femme incapable de se défendre seule, faut pas l'oublier. Et il se comporte avec elle de façon tout aussi voire plus condescendante que l'aubergiste, en lui tendant les clefs, en la "sauvant", en faisant en sorte qu'elle n'ait pas une seule ligne de texte.

Je sais que je vous gonfle avec ça mais il y a plein d'autres exemples de ce sexisme ordinaire, ce sexisme caché qu'on ne voit pas quand on y est pas confrontés (l'absence de .e. n'est pas une omission ici. Une généralisation en revanche tout à fait.). Nathanaël va la reprendre sans arrêt, va être paternaliste avec elle (Tu es convalescente, tu ne peux pas manger. Je vais juste m’enfiler un double big-mac devant toi. Oh ! T'as faim quand même ? Bon, ok, tien, voilà mes restes, y avait trop pour moi de toutes façons.). C'est toujours lui qui parle, qui décide, qui choisit. Les femmes sont toutes sexy. Et soit vénales, soit débiles. La seule à être considérée comme un cageot est célibataire et décrite comme une pauvre fille. Et quant au milieu de la tourmente, alors qu'iels ont des tueurs à gages au cul les deux femmes avec qui il se cache ne voient que sa coupe de cheveux un peu trop longue qui lui fait une tête bizarre et veuillent à tout prit jouer à la coiffeuse. Ça fait plus que quelques petits détails dérangeants.

Leur relation est aussi hyper malsaine. Même si plusieurs fois on va insister sur le fait qu'il tombe amoureux d'elle pour ce qu'elle est on reviendra trois fois plus de fois sur le fait que son corps est bombissime, sa voix sensuelle et sa démarche hyper bandante. Et surtout que ce corps n'est pas le sien. Sérieusement cette relation m’a ulcérée dés ces prémices. Il était évident qu'il voyait sa femme au travers d'Angela. Et d'ailleurs comment aurait-il pu faire autrement vu qu'il s'agissait de son corps ? Qui serait assez tordu pour entreprendre ce genre de relation ? Sortir avec une femme possédant le corps de son ex-femme décédée quelques mois avant et dont on arrive pas à accepter la mort... C'est juste de la torture. Ou une tentative de remplacement. Et dans ce cas qui accepterait de n'être vu essentiellement que comme un sosie ?
Et puis cette révélation sur ce que cachait Emily à sa mort et avec quoi Angela doit désormais vivre c'est tellement, tellement déjà vu... Et encore une fois tellement malsain.


Il y a aussi toutes ces scènes qui ne servent à rien si ce n'est à renforcer la certitude que les femmes sont des potiches débiles qui ont vraiment besoin d'un homme.
A un moment, et je peux vous le raconter parce que cette scène dure 5 pages et ne sert à RIEN dans le déroulement de l'histoire, la femme de ménage de la bombe accoure vers elle toute paniquée, son magnifique collier en pierres précieuses à disparu avant qu'elle ne le remette au coffre. Angela monte donc voir toute paniquée, "Oh la la le collier n'y est pas, tu as raison Rosario (j'ai oublié le nom de la femme de ménage, je me permet donc un petit stéréotype de plus avec le nom de BASE des femmes de ménage mexicaines), un des invités à du le voler. OMG mon mari va trop avoir le seum quand il l'apprendra". Heureusement Super Nath sort de l'ombre et propose aux deux cruches de juste vérifier dans le coffre fort que Mr son mari ne l'a pas rangé lui même en le voyant trainer n'importe où alors que la petite fête qu'il a organisée et qui brasse une centaine de personnes bas son plein à l'étage du dessous. Et là, oh ! Miracle ! Le collier est bel et bien dans le coffre ! Ouf.  Une nouvelle affaire résolue grâce à super Policier.
Seulement, à part montrer la bêtise des deux femmes et démontrer qu'un homme est indispensable pour régler une affaire, aussi petite et insignifiante soit-elle cette partie ne sert à rien. On s'en bas les gonades de ce collier, il n'aura aucune importance dans l'histoire. On ne reparlera jamais de lui.


Bon, maintenant si on arrive à passer outre ces quelques points (donc si on ne sait pas reconnaitre du sexisme même quand il éclabousse de partout tel une diarrhée fulgurante. Ou qu'on s'en tape parce qu'on est pas concerné) il doit y avoir moyen de se laisser porter par l'histoire.
Attendez vous quand même à être un peu énervé.e.s par Nathanaël, parce qu’il va mettre 400 pages à comprendre ce que vous aurez compris en 200 (Il est même possible que vous ayez de grosses suspicions au alentour de 100).

Je conclurais en remerciant tout de même Christophe Berthy pour ce service presse. Certes je n'ai pas été super emballée par son histoire mais j’espère que mes quelques critiques (que j'ai taché de retranscrire de façon aussi constructive que possible) pourront être utiles pour ses prochains écrits. Je suis sur qu'en traitant ses prochains personnages féminins avant tout comme des personnages et non comme des fâââmes il pourra en tirer quelque chose de très bien.


Je voulais quand même finir en rappelant qu'il y a énormément de sexisme dans énormément d’œuvres littéraires mais que ce n'est pas parce que ça n'a pas été fait consciemment (et je pense que c'est effectivement le cas ici) qu'il ne faut pas le faire remarquer aux auteur.e.s. Histoire qu'iels puissent en prendre conscience déjà et qu'iels puissent travailler à ne plus reproduire les même schémas.
Arthur Conan Doyle était un gros misogyne (mais vraiment, c'est horrible. En même temps pour l'époque le contraire aurait été vachement progressiste) et pourtant ça se ressent moins dans ces nombreux romans aux relents de testostérones que dans celui ci (D'ailleurs il fait toujours aujourd’hui, et malgré ça, partie de mes auteurs favoris, comme quoi.)

Point fort :  Un univers réfléchi et sympa, plutôt bien construit et logique. Une technologie de SF qui en fera à coup sur rêver.
Points faibles : Sexisme, descriptions inutiles, personnages énervant.e.s.
Nombres de tomes : 1

Ce livre s'inscrit dans le défi lecture 2016 pour la catégorie 7, un livre d'un auteur pas connu.

def LEC 2016